E-santéInnovations

Un « pancréas artificiel » pour lutter contre le diabète de type 1 – Vidéo


 

 

Pour des millions de personnes atteintes de diabète de type 1, les journées sont rythmées par de nombreux gestes thérapeutiques, de la mesure du taux de sucre dans le sang aux injections d’insuline. En cause, le pancréas, qui n’assure pas une bonne régulation de la glycémie chez les diabétiques. Résultat : « jour et nuit, le patient — et parfois ses proches — sont tributaires de cette maladie, qui les prive d’une réelle liberté de mouvement et de tranquillité d’esprit », explique Marc Julien, directeur général de Diabeloop.

Pour pallier les difficultés et la souffrance des personnes touchées par cette maladie, un groupe de diabétologues a lancé un projet de pancréas artificiel en 2011. Le but est d’améliorer la régulation de la glycémie et la qualité de vie des patients. Diabeloop SAS est née de cette initiative afin de rendre disponible le pancréas artificiel.

Ce dispositif est composé de trois parties afin de reproduire les fonctions du pancréas. Un capteur de glycémie envoie les données à un terminal qui contient un algorithme complexe afin de déterminer la meilleure dose d’insuline à envoyer à la pompe connectée. Les données sont envoyées en parallèle à un service de suivi afin d’améliorer le traitement sur le long terme. Après un test clinique ayant montré de très bons résultats, une étude dans les conditions de la vraie vie a débuté en mai 2017 et devrait nous permettre de mettre à disposition le système courant 2018.

Rappelons que Diabeloop est présente au CES de Las Vegas dans le cadre du programme French IoT de La Poste française, qui fédère une filière d’excellence autour des objets connectés.

KG / SM

VIDEO

 


Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close